Sortir de la dépendance émotionnelle

[chapo] Dans l’article précédent, nous avons vu l’importance de reprendre la responsabilité de sa vie amoureuse. Cette fois, nous allons parler de la dépendance émotionnelle. Comment savoir si vous êtes dépendante et comment en sortir?[/chapo]

IMG_0728Certaines femmes ont tendance à devenir dépendantes quand elles aiment un homme. Elles voient alors cela comme une preuve d’amour. En étant dépendante, elles lui montrent de l’affection et la peur de le perdre. Pour la plupart des hommes, c’est perçu différemment. Ils ne se sentent pas libres et ont le sentiment d’étouffer. La femme dépendante a l’air fragile et peu sûre d’elle, ce qui n’est pas très attirant.

Avez-vous tendance à être dépendante des hommes émotionnellement?

Vous êtes dépendante si vous vous reconnaissez dans une ou plusieurs de ces situations:

  • Vous annulez tous vos plans à la dernière minute pour le rejoindre.
  • Vous vous sentez inquiète et impatiente en attendant de ses nouvelles.
  • Vous devenez jalouse dès qu’il parle à d’autres femmes.
  • Votre peur de le perdre vous fait parfois commettre des actes insensés.
  • Vous doutez de vous et de la relation en permanence.
  • Vous analysez ses moindres faits et gestes.
  • Vous avez énormément de mal à lui faire confiance.
  • Vous pensez de plus en plus à lui et au couple et de moins en moins à vous.
  • Vous vous détournez des activités qui vous plaisaient avant de le rencontrer.
  • Vous n’avez plus envie de sortir et de vous amuser.

Vous êtes dépendante si vous pourriez dire une ou plusieurs des phrases suivantes:

  • Je ne peux plus me passer de lui.
  • S’il me quitte, je deviens folle.
  • Cet homme, c’est ma raison de vivre (ou mon oxygène…).
  • Il est tout pour moi.
  • Que serait ma vie sans lui?
  • Sans lui, je ne suis rien.
  • Depuis que je suis avec lui, je revis.

Pourquoi sortir de la dépendance émotionnelle?

Il est vital de sortir de la dépendance émotionnelle car en restant dépendante, vous mettez votre bonheur entre les mains d’un homme.

Cela signifie qu’à chaque fois qu’il n’agira pas selon vos besoins et envies, ou s’il y a un conflit entre vous, vous vous sentirez malheureuse et aurez du mal à remonter la pente..

En fait la dépendance émotionnelle ressemble un peu à une cage dans laquelle vous vous êtes enfermée ou vous avez laissé l’autre vous enfermer.

Imaginez que vous êtes un oiseau, vous volez librement et vous apercevez un jour une jolie cage dorée. Cette cage est tellement étincelante qu’elle vous attire. Vous rentrez dedans et vous trouvez un nid douillet de plumes blanches. En plus d’être belle, cette cage est confortable.Là, une main vient vous nourrir et vous donner à boire tous les jours, c’est le rêve!

Au début, vous venez dans cette cage uniquement pour vous reposer et vous nourrir, puis vous repartez voler, rencontrer le monde extérieur au petit matin.

Puis un jour, vous vous sentez si bien dans cette cage que vous décidez d’y séjourner plus longtemps. Vos vols se font de plus en plus rares et vous finissez par vous dire »Pourquoi voler? Je me sens si bien ici! »

A un moment, cela fait plusieurs mois que vous n’êtes pas sortie de votre cage, et vous avez l’impression que vous ne savez plus comment voler. En plus, vous commencez à avoir peur de ce que vous pourriez trouver à l’extérieur de votre cage. Vous vous sentez en sécurité ici, alors que vous ne savez pas ce que vous pourriez trouver à l’extérieur…

Plus le temps passe, plus vous êtes attaché à votre cage, à tel point que vous vous dites:

  • « je ne pourrai plus jamais me passer de cette cage. »
  • « si cette cage est détruite, qu’est-ce que je vais devenir? »
  • « je ne suis plus rien sans cette cage. »

Si. Vous, êtes un oiseau, vous êtes fait pour voler! C’est votre nature, vous ne pouvez pas renoncer à ce que vous êtes au plus profond de vous-même pour une cage…La cage que vous aimez tant est devenue peu à peu une source de malheur pour vous. Vous êtes hanté par  la peur de la perdre, vous faites tout pour la préserver et que personne n’ose s’en approcher. Vous la surveillez égoïstement.

Avez-vous déjà oublié le plaisir que vous ressentiez autrefois quand vous voliez sous un ciel bleu dégagé? Le soleil vous envoyait de douces ondes de chaleur et le vent caressait vos ailes. Vous étiez si heureux!

Un jour vous vous endormez et vous entendez une voix vous chuchoter « envole-toi! ». Vous aimeriez bien mais vous n’avez pas confiance. Vous n’êtes plus sûr de savoir voler, vous avez peur de tomber. Mais l’envie de voler et de retrouver votre bonheur perdue devient si forte que vous ne pouvez plus lutter contre elle. Vous étirez vos ailes avant de vous élancer dans le ciel. Il fait beau, le ciel est bleu et dégagé, vous respirez l’air frais. Vous êtes enfin vous-même. Alors c’est ça le vrai bonheur? Oui! Vous vous jurez de ne plus sacrifier votre bonheur pour le confort d’une cage. La liberté n’a pas de prix!

 

Comment sortir de la dépendance émotionnelle?

Vous l’avez compris, pour sortir de la dépendance émotionnelle il vous faut réapprendre à voler de vos propres ailes. Voici quelques astuces pour vous y aider.

Accordez-vous chaque jour un moment rien qu’à vous.

Pendant ce moment qui vous est réservé, offrez-vous quelque chose qui vous fait du bien: ça peut être une séance beauté, une séance de sport, une série télé, une activité créative, une ballade dans la nature. L’essentiel est que ce soit une activité au cours de laquelle vous vous sentez vous-même. Le plus important n’est pas la durée, si vous passez ne serait-ce que 5 à 10 minutes par jour avec vous-même vous vous sentirez déjà plus libre.

Ouvrez-vous sur le monde extérieur.

Si vous vous êtes coupée du monde extérieur, ouvrez-vous peu à peu aux autres. Contactez des amis, prenez de leurs nouvelles, organisez des soirées chez vous ou des sorties. Vous pouvez aussi vous inscrire à un loisir à l’extérieur de chez vous, ce qui vous permettra de rencontrer de nouvelles personnes.

Recentrez-vous sur vous.

Dès que vous ressentez une émotion négative ou un doute sur la relation, recentrez-vous sur vous avant d’en parler à l’autre. 

Si vous allez vers lui avec une tempête d’émotion, il ne comprendra pas votre message: il sera sur la défensive ou il réagira mal. Il est donc nécessaire d’évacuer vos émotions négatives avant de lui parler.

Evacuez vos émotions négatives.

Garder des émotions négatives en vous est le meilleur moyen de devenir dépendante de l’autre. Car alors, vous vous sentez mal et avez besoin de son soutien.

Il existe de nombreuses manières de relâcher ses émotions négatives. Voici celles que je vous propose:

  • vous pouvez taper dans un coussin pour vous défouler.
  • vous pouvez utiliser l’EFT, une technique de libération émotionnelle.
  • vous pouvez prendre une feuille et la diviser en deux, puis noter à gauche tout ce que vous ressentez et à droite tout ce que vous aimeriez ressentir. Ecrivez toutes les phrases au présent.

Dans le programme vidéo En route pour l’amour, nous aborderons plus en détail ces techniques ainsi que d’autres techniques efficaces pour vous libérer des émotions négatives et acquérir l’indépendance émotionnelle.

Dans le prochain article, je répondrai à une question que beaucoup de femmes en couple ou célibataire peuvent être amenés à se poser: « pourquoi il n’appelle pas? »

Qu’est-ce qui vous empêche d’être indépendante dans votre vie amoureuse?

 

 36D02E95003E0AD443F41964F6BEC829

Préserver votre vie privée, c'est ma priorité. 😉 Votre adresse email ne sera pas diffusée.

2 commentaires sur “Sortir de la dépendance émotionnelle

  1. bonjour ,

    comment oublié son passé surtout d’un homme avec qui on a vécu pendant 7 ans , qui vous à détruite moralement , qui vous à rabaisser etc ….?

  2. Cet article est plein de bon sens. J’étais devenue dépendante de mon ex. En plus je le connaissais très jaloux et très possessif et je me suis coupée des autres progressivement alors que ce n’est pas dans ma nature de rester seule. Je l’avais fait par respect pour lui, pour qu’il ne se sente pas lésé dans notre relation mais cela m’a plus faite du mal que du bien.
    Grâce à un voyage qui fut pour moi à la fois touristique et spirituel j’ai pu me ressourcer et enfin retrouver ma vraie nature. Ma liberté. La liberté d’avoir des amis, des collègues de sexe opposé sans avoir l’impression de le tromper car cela reste pour moi de l’amitié, en attendant de retrouver un coeur disponible à l’amour.
    C’est comme une deuxième naissance. Et le plus important dans l’histoire est que j’ai gouté à l’amour pour un homme, le plaisir de vivre en couple. Avant j’étais indépendante, heureuse et entourée d’ami(e)s. Maintenant je suis toujours entourée mais l’envie et le plaisir de contruire une relation saine sont devenus pour moi l’un des principaux moteurs de ma vie, en plus de ma foi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *