Comment j’ai trouvé la formule de l’amour.

logo-croisee-blogs-435[chapo]En écrivant cet article, je participe au festival A la croisée des blog. Ce festival est un évènement dédié au développement personnel organisé entre plusieurs blogs. Chaque mois un blogueur organisateur choisit un thème et les blogueurs qui le souhaitent écrivent un article en rapport avec ce sujet. L’organisateur de ce mois est Jean-Yves du blog Potion de vie. Il a nous a proposé de réfléchir sur le thème suivant “les 3 découvertes qui ont changé votre vie”. J’ai décidé de vous parler des trois étapes déterminantes de ma vie amoureuse, celles qui m’ont fait trouver la formule de l’amour.[/chapo]

1ère étape: Premiers baisers.

Premiers baisers est le nom d'une série culte qui racontait les aventures amoureuses de lycéens. Photo © sdmix - Fotolia.com

Quand j’étais adolescente, je croyais qu’il suffisait d’aimer quelqu’un pour que ça se passe bien, que les relations sentimentales se déroulaient comme dans les séries du Club Dorothée: tout finissait toujours par s’arranger. Ma formule du couple était 1+1=1. Cela veut dire que je ne voyais que le couple dans la fusion, je ne pouvais pas concevoir que deux personnes qui s’aiment soient indépendantes l’une de l’autre. Pour moi, si on aimait vraiment quelqu’un, on avait envie de tout partager avec lui et de passer le plus de temps avec lui.

Biensûr, j’ai connu mon premier amour et ma première grosse déception sentimentale. Cette souffrance a duré des années et n’a cessé d’être réveillée par une fausse croyance: je pensais que quand on aimait quelqu’un, peu importe à quel point on pouvait souffrir, il fallait se battre pour que ça marche. Plus je me battais, plus il s’éloignait et plus je souffrais. Il revenait toujours parce qu’il savait que peu importe le mal qu’il faisait, je l’accueillerai. Jusqu’au jour où j’ai pris conscience qu’il était temps pour moi d’avancer.

2ème étape: La guerre des sexes.

A partir de ce moment, je suis rentrée en guerre contre les hommes. Ma formule du couple était 1+1=2. Cela signifie qu’au sein d’un couple, je ne voyais que deux personnes différentes, n’ayant pas la même façon de voir la vie et d’y réagir. Pour moi, accepter les différences de perception de l’autre était difficile, voire impossible, cela menait parfois au conflit.

J’étais incapable de reconnaître le positif en un homme même s’il lui arrivait de faire quelque chose pour moi: le ménage, à manger, un massage… Je ne le voyais pas car je ne retenais que ce qui me dérangeait chez lui. De toute façon, j’étais persuadée que les hommes étaient tous mauvais et malsains, qu’ils ne pensaient qu’à faire du mal aux femmes. Et évidemment, ce qui m’arrivait dans ma vie sentimentale ne faisait que confirmer mes convictions. Mes copines étaient étonnées de tous mes déboires amoureux, même quand tout commençait bien, il y avait toujours un hic ou une faille cachée et ça se terminait en drame comme si le même scénario se répétait inlassablement.

3ème étape: A la découverte des hommes.

Jusqu’au jour où j’en ai eu assez d’être la victime. J’ai donc eu une longue période de célibat pendant laquelle je suis partie à la découverte de moi-même et des hommes. Alors que jusque là je m’étais toujours perçue comme une proie aux yeux des hommes, j’ai commencé à les apprivoiser.

J’ai commencé à vraiment aimer les hommes quand je me suis rendue compte qu’ils n’étaient pas si différents des femmes, qu’eux aussi pouvaient souffrir par amour même s’ils n’exprimaient pas cette souffrance de la même manière. J’ai commencé à mieux les comprendre et même à les préférer aux femmes amicalement parlant. Moi qui suis assez directe, je trouvais que mon rapport aux hommes était bien plus vrai et naturel qu’avec les femmes. Ce que j’apprécie beaucoup c’est que la plupart du temps s’ils ont quelque chose à dire, ils vont droit au but. Finalement aujourd’hui, je me sens aussi proche des hommes que des femmes.

A partir du moment où j’ai commencé à voir les hommes comme des êtres humains aussi sensibles que les femmes, tout a changé en moi et autour de moi. J’ai décidé de créer ce blog pour prendre le chemin de l’amour et aider les autres femmes à me suivre sur ce chemin. Cela fait seulement huit mois que j’ai crée ce blog et pourtant j’ai déjà observé des changements positifs dans ma vie sentimentale. J’ai fait de belles rencontres avec des hommes bien et je ne serai pas étonnée de trouver l’amour prochainement.

Et à vrai dire, maintenant que je ne suis plus aussi pressée de trouver quelqu’un, j’ai appris à lâcher prise face à cela et les choses commencent à s’enclencher de manière naturelle et bien plus rapidement qu’avant. J’ai à nouveau ce sentiment exaltant de plaire aux hommes et de vraiment les intéresser.

Finalement, je pense que la meilleure formule pour un couple est 1+1=3. Chaque personne a son jardin secret, ses activités, mais les deux se rejoignent et créent ensemble un espace qui leur est commun, dans lequel chacun partage ses propres richesses avec l’autre.

N’est-ce pas ça le véritable amour?

Préserver votre vie privée, c'est ma priorité. 😉 Votre adresse email ne sera pas diffusée.

13 commentaires sur “Comment j’ai trouvé la formule de l’amour.

  1. Salut Marina et merci pour ta contribution à la croisée des blogs !!

    Oui on souffre, et non pas de la même manière 😉

    Tu as pu constater que le cerveau est parfois bête : si tu lui dis que tous les hommes sont des cons, alors il te fera rencontrer tous les cons.

    Si tu lui dis que tu es sexy et heureuse, petit à petit, tes relations changent 🙂
    J’adore cette auto-réalisation ! Il suffit de reformuler un peu ses pensées et tout s’enchaine.

    Malheureusement je vois encore beaucoup de gens (hommes comme femmes d’ailleurs !) coincés à ce qui fut ta deuxième étape …

    Au plaisir !
    JY

    1. Bonjour Jean-Yves,

      Oui j’ai appris à mes dépens que notre vie est souvent le reflet de ce qu’on porte en nous: pensées, émotions, sentiments.

      A bientôt. 🙂

  2. Bonjour Marina,

    Bravo pour la synthèse de ton histoire amoureuse dont chacun pourra profiter avantageusement.
    Moi je crois que l’on vit tout ensemble les trois formules dans le couple selon les moments et qu’il est bon justement d’avoir cette vision globale des trois manières de voir le couple;

    Parfois c’est la fusion, parfois le conflit et parfois nous créons quelque chose de plus grand que l’addition des deux, ce qui fait le 3, la relation.
    Toutes les étapes sont toujours là. Effectivement il faut etre resté coincé dans les premières étapes pour comprendre cela.

    A bientot

    Elisandre

    1. Bonjour Elisandre,

      Ce que tu me dis me parait très vrai. Je crois que le problème en lui-même n’était pas la phase de fusion ou de conflit mais le fait de rester bloqué dans chacune de ses phases…

      Merci et à bientôt.

  3. Salut Marina,

    j’ai beaucoup aimé voir l’évolution de ta façon de penser au cours du temps et de tes expérience.

    Je trouve ta remarque très intéressante Elisandre. C’est vrai que les couples traversent plusieurs phases au cours de leur vie. j’ai lu un livre qui en montre 4:
    la dépendance
    la contre-dépendance
    l’indépendance
    l’interdépendance

    Les évènements de la vie, nous font passer d’une phase à une autre. On peut donc très bien être indépendant puis redevenir fusionnel.

  4. Bonjour Marina

    Il me semble que nous n’écoutons pas suffisamment notre 2e cerveau (notre coeur), qu’en penses-tu Marina ?

    La clé se situe peut-être dans le fait que nous écoutons trop cette machine à juger et à interpréter qui est dans notre tête et qui déforme la perception de notre environnement comme une paire de lunettes de soleil ?

    Mon premier cerveau me dit que les hommes sont comme ceci ou comme cela…. et que je devrais « faire » ceci ou cela…
    Mais mon « 2e cerveau » qui gère mes sentiments et mes émotions que me dit-il ?

    Que me dit mon coeur (et uniquement mon coeur) dès les premières minutes avec cette personne ? Se sent-il bien ? que me dit mon intuition ?

    L’ « Amour » est peut-être plus une question de coeur que d’interprétation ?

    En tout cas, depuis 6 ans, date à laquelle j’ai rencontré ma compagne, et depuis la première minute, je veux rester attentif à ce que me dit mon coeur. Je l’écoute et l’aime pour ce qu’elle « est » sans vouloir interpréter et modifier quoi que ce soit, et c’est un bonheur chaque jour.

    Dès que je me surprend à vouloir me « dire » ou « faire » quelque chose à propos d’elle, je stop immédiatement et j’écoute mon coeur.

    Et tu sais quoi ?…. Mon coeur me dit de l’aimer !

    Tes formules sont très justes mais restent une interprétation qui vient de cette foutue « machine à interpréter et à déformer ».

    Merci pour ton blog et ton article

    Sylvain

    1. Bonjour Sylvain, merci de nous faire part de ton expérience. J’adhère à 100% au conseil que tu nous donne: écouter davantage son coeur! C’est vrai que parfois il est nécessaire de ne plus écouter son mental et de se mettre au diapason avec son coeur pour entendre ce qu’il a à nous dire…
      Merci à toi pour ce rappel! 🙂

  5. Bonjour Marina, Bonjour à tous,

    Je travaille actuellement sur les rencontres amoureuses pour une émission du dimanche matin sur France 2 qui s’appelle « Kairos ». Je cherche un couple qui a mis du temps à se trouver : après un certain cheminement dans la recherche d’un ou d’une autre qui n’aura pas été évident. Quels sont les blocages et les obstacles à la rencontre amoureuse aujourd’hui ? Qu’est-ce que la société facilite d’avantage ? voici l’idée de ma démarche. Crois-tu pouvoir m’aider à rencontrer un couple volontaire pour faire partager son expérience et ses réflexions? Un grand merci pour ton, vos retours.
    bonne route à chacun. Vanessa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *