Travailler sur soi pour trouver l’amour ?

Ce qui me frappe chez les femmes célibataires que j’accompagne, c’est le poids de leur entourage sur l’image qu’elles se font d’elles-mêmes.

Ces femmes s’entendent dire par certains de leurs proches que si elles sont encore célibataires, c’est parce que quelque chose ne va pas chez elles.

Et elles finissent par y croire.

Les personnes en couple ne sont pas parfaites

J’entends les femmes me répéter : “Je dois travailler sur moi.” Ou bien “Ça fait des années que je travaille sur moi, je comprends pas pourquoi j’arrive pas à trouver l’amour.

Comme si qui elles étaient n’était pas valable et qu’elles n’étaient pas digne d’être aimées telles qu’elles sont. Comme si elles avaient à se transformer pour pouvoir enfin accueillir l’amour.

Pourtant, chaque jour de nouvelles personnes se mettent en couple et quand on les observe, on se rend bien compte qu’elles ne sont pas parfaites.

Aujourd’hui, je crois qu’une femme n’a pas besoin d’être parfaite pour trouver l’amour. Sa vie non plus. Elle peut trouver l’amour ici et maintenant, exactement comme elle est.

Si c’est possible, qu’est-ce qui empêche alors les femmes d’y croire ?

Les obstacles qui t’empêchent d’accueillir l’amour.

Il y a effectivement des obstacles qui nous empêchent d’accueillir l’amour. Ceux-ci ne viennent pas vraiment de qui nous sommes mais plutôt de qui nous ne sommes pas.

Les peurs et les croyances limitantes nous empêchent de nous ouvrir à l’amour car elles nous empêchent d’être pleinement nous-même, de penser et réagir comme on le souhaite.

Je le vois à chaque fois que je fais un accompagnement en séance NERTI avec une femme pour la libérer d’une peur ou d’une réaction émotionnelle excessive telle que la peur d’être abandonnée ou la peur de ne pas (re)trouver l’amour.

Au début, il lui est difficile d’évoquer un problème en amour sans ressentir de très fortes tensions, voire de l’angoisse.

À la fin de notre accompagnement, je découvre une autre femme.
Une femme plus sereine et légère.

Elle n’a pas vraiment changé, nous avons découvert qui elle est sans sa couche de peur et de protection.
Je suis convaincue que l’accueil de l’amour passe par le dépouillement plus que par la transformation de soi.

Nous cherchons à changer là où nous avons simplement besoin de nous libérer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *