Préserver son couple quand on a besoin de soutien.

Il est primordial de faire preuve de gratitude quand notre partenaire nous soutient. Photo Yuri Arcurs

[chapo]Quand on a besoin de soutien, la première personne a même de nous en donner est notre partenaire. Celui-ci est aux premières loges de nos émotions. Si on est tout le temps dans le besoin vis-à-vis de lui, celui-ci peut le ressentir comme un fardeau. Comment préserver son couple quand on a besoin de soutien? [/chapo]

 

 

Voici le témoignage que j’ai reçu dernièrement d’une lectrice:

Bonjour Marina,

J’ai besoin de vos conseils. Je suis en couple avec mon ami depuis 11 ans. Et nous avions commencé il y a quelques mois une procédure d’adoption. je le trouvais un peu distant ces dernières semaines mais après 11 ans… je me disais ça arrive…

Nous avons eu une mini-crise il y a trois semaines. Je pensais que c’était passé. Il y a deux semaines il m’a dit qu’il se posait des questions.

Deux jours après il m’a dit que c’était fini. Puis le lendemain qu’il souhaitait qu’on se donne une nouvelle chance.Puis deux jours après qu’on n’avait plus de deuxième chance, que c’était définitif. Puis avant-hier qu’il allait louer un studio, pas loin (pour être près de moi). Puis le lendemain « je ne vais pas prendre de studio, tu es malade, tu as besoin de moi, on va essayer de cohabiter ».

Je suis sous le choc. Nous avons vécu des années merveilleuses (il est d’accord sur cela) mais nous avons eu quelques épreuves: une grosse dépression pour moi et depuis quelques mois j’ai un cancer du cerveau.

J’imagine que les épreuves l’ont lassé. Il a du en avoir assez de me porter. Il m’a dit qu’il avait l’impression d’être plus un père pour moi qu’un compagnon. Il y a sans doute du vrai. Je comprends parfaitement qu’il soit fatigué de tout ça mais je pensais qu’on allait vers du meilleur.

J’ajoute que j’ai quitté mon emploi à la fin de l’année dernière et qu’il était d’accord… Je suis donc au chômage depuis début janvier. Nous avons acheté l’appartement ensemble il y a six ans et du coup au chômage, je ne peux ni louer ni acheter ailleurs… Nous allons être obligés de cohabiter un moment.

J’ai lu partout qu’il fallait créer le manque et « disparaître » pour avoir une chance de reconquérir quelqu’un… mais comment faire en vivant ensemble ??? Il dit qu’il n’a plus de sentiments amoureux pour moi, qu’il pensait que ça allait revenir mais que ça n’est pas revenu. Il dit que nous avons vécu des années merveilleuses et qu’il ne veut pas me perdre en tant qu’amie…

Le soir, le week-end, nous sommes ensemble, nous regardons la télé, nous dînons ensemble, nous allons au cinéma, nous parlons de tout et de rien… 

Je ne peux pas créer le manque en étant à la maison, mais je n’ai pas les moyens de partir. Je veux le reconquérir, ai-je une chance ? Comment faire ? Comment me comporter avec lui au quotidien ? Y’en a-t-il parmi vous qui ont vécu une histoire similaire et dont le partenaire est retombé amoureux ? J’ajoute qu’il n’a personne d’autre et qu’il rentre après le travail tous les soirs.

J’ajoute que ce weekend, il m a redit que finalement il allait louer un studio et qu’il paierait sa part de notre appartement (credit) le temps qu’il faudrait pour que je me remette. Je suis completement paniquee…

 

Merci de l’aide que vous pourrez m’apporter…

 
Christelle

 

La situation: une femme dans le besoin.

On peut tous être amenés à un moment ou un autre à se trouver dans le besoin vis-à-vis de son partenaire.

Ici, Christelle est dans le besoin car elle est malade. Des évènements tels que la maladie, la perte d’un emploi, des difficultés financières ou autres peuvent nous rendre plus sensible et nous amener à ressentir le besoin que notre partenaire nous soutienne.

Quand une femme est au plus bas, elle a besoin:

  • de parler
  • d’être écoutée
  • d’être soutenue
  • de savoir qu’elle peut compter sur son partenaire
  • d’être rassurée…

C’est tout à fait normal de ressentir cela, notre partenaire peut face à cela réagir de plusieurs manière.

 

Les réactions du partenaire quand on a besoin de soutien.

Ce qui détermine la réaction du partenaire.

Il y a plusieurs choses qui vont déterminer la réaction du partenaire face à la demande de soutien. Pour cela, il faut répondre aux questions suivantes:

  • Dans quel état d’esprit est-il en ce moment? Est-il prêt à me soutenir ou a-t-il lui-même des préoccupations?
  • Est-ce qu’il m’a déjà beaucoup soutenu auparavant?
  • Est-ce qu’il me soutient plus que je ne le soutiens en temps normal?

Comment le partenaire réagit.

Suite à cela, il va réagir de différentes manières.

  • 1er stade: Il soutient en y mettant tout son coeur. Il met beaucoup d’énergie à vous soutenir, mais si cela dure longtemps il peut finir par se sentir épuisé et impuissant. 
  • 2ème stade: Il soutient à contrecoeur, par sentiment d’obligation. Il se sent obligé de vous soutenir mais il est lui-même rempli de doutes et a besoin de soutien.
  • 3ème stade:  Il préfère fuir. Il estime qu’il vous a beaucoup soutenu et il ne voit pas d’amélioration. Il a l’impression de ne jouer que ce rôle et préfère partir. C’est à ce stade que se trouve le partenaire de Christelle.

Etre avec lui par envie plus que par besoin.

Pour faire en sorte que les difficultés qu’on traverse n’affectent pas notre couple, il est nécessaire de montrer à votre partenaire que vous êtes avec lui par envie plus que par besoin. Sinon, il peut avoir l’impression de jouer le rôle de père ou de psy.

Comment lui montrer qu’il n’est pas là que pour vous soutenir?

Faire preuve de gratitude.

La pire chose à faire serait de considérer que c’est tout à fait normal que votre conjoint vous soutienne, que c’est acquis. Il faut bien retenir qu’il n’en est pas obligé et reconnaître l’effort que cela lui demande:

  • En lui disant merci à chaque fois qu’il vous soutient.
  • En le soutenant en retour quand il en a besoin.
  • En vous excusant si vous n’avez pas été agréable avec lui.

S’il vous a longuement soutenu et que vous ne lui avez jamais montré votre reconnaissance pour cela, il serait bien de le faire en organisant un moment spécial pour lui. Vous pouvez préparer un repas, l’inviter au resto ou à boire un verre, organiser une sortie… Au cours de ce moment, il sera pleinement disponible pour que vous lui exprimiez votre reconnaissance.

Etre indépendante.

C’est une chose difficile à faire lorsqu’on a besoin de soutien, mais c’est pourtant nécessaire pour ne pas étouffer l’autre. Il ne doit pas avoir le sentiment que tout votre monde tourne autour de lui.

  • Continuez à faire seule des activités qui vous plaisent: danse, télé, sport, musique, sorties, loisirs etc.
  • Laissez-le s’éloigner: c’est normal et c’est un besoin masculin. Ne le retenez pas, il a besoin de partir pour revenir vers vous en pleine forme. Ne l’appelez pas pour qu’il revienne, acceptez de le laisser respirer de son côté.

J’aimerais rajouter pour Christelle que si son partenaire a envie de la quitter, c’est peut-être qu’il estime avoir trop donné, et qu’il a le sentiment de ne plus pouvoir le faire. Dans ce cas, il faut éviter d’être sur son dos ou de l’appeler trop souvent.

Soyez distante et laissez-le venir à vous. Il est perturbé par toutes ses difficultés et ne sait plus où il en est dans ses sentiments. La seule chose à faire est de le laisser réfléchir de son côté et ne pas s’opposer à ce qu’il s’en aille. Si une fois que vous l’avez laissé prendre de la distance, il se rend compte qu’il vous aime encore, il reviendra. 

S’ouvrir aux autres.

Comme je le disais avant, votre partenaire ne doit pas être le centre de votre monde. Restez en contact avec vos amis, votre famille et si vous vous êtes éloignés tentez de reprendre le contact.

Quand on parle toujours à la même personne de nos soucis, celle-ci peut ressentir cela comme un fardeau et en avoir marre. La solution pour ne pas étouffer ceux qui vous soutiennent est de se confier à chaque fois à des personnes différentes. 

Faire des pauses.

A force de se concentrer sur nos soucis, on perd notre compassion et on devient égoïste. Gardez-bien à l’esprit que même si vous souffrez votre partenaire peut avoir besoin de temps en temps de souffler, de ne pas parler tout le temps de ça.

Alors, accordez-vous des pauses de temps à autre, décompressez! Montrez-lui que vous n’êtes pas seulement la personne qui a besoin d’être aidée. Forcez-vous parfois pendant quelques heures à ne plus parler de vos soucis et à partager des moments agréables avec votre partenaire. Profitez pleinement de ces moments car ils sont précieux, appréciez sa présence auprès de vous.

Il peut être nécessaire de trouver un moyen d’exprimer vos émotions autrement qu’en en parlant à votre conjoint:

  • en allant voir un psychothérapeuthe.
  • en écrivant un journal pour exprimer ce que vous ressentez.
  • en pratiquant une activité au cours de laquelle vous ne pensez à rien….
  • ou toute autre activité qui vous fait du bien.

Et vous, êtes-vous avec votre conjoint par envie ou par besoin?

 

 

Préserver votre vie privée, c'est ma priorité. 😉 Votre adresse email ne sera pas diffusée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *